Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Food truck caribéen , Nicolas Myrtil nous parle du Beau Caillou

Rédigé par

10.01.2016

Envie d’un bokit comme au pays ? Le Beau Caillou est la réponse à votre fringale nostalgique. Nicolas Myrtil, est le responsable de ce food truck où il confectionne avec amour des bokits et autres douceurs au bon goût de là-bas.
Nicolas Myrtil nous a parlé de son aventure dans le food truck avec sa femme Ophélie Rouffiac, et de sa passion pour la cuisine des îles en répondant à nos questions.

Le food truck, le début de l’aventure

Blakes : Pouvez-vous vous présenter vous et votre collaboratrice ?
Nicolas Myrtil : J’ai intégré le monde de la restauration à l’âge de 16 ans. Je débute mon apprentissage en tant que charcutier traiteur avant que le monde de la cuisine s’ouvre à moi. Ma formation sur le tas me permet de travailler en tant que chef de rang dans de grands restaurants tels que Le Jules Verne à Paris. Je développe ainsi des compétences lui permettant de maîtriser parfaitement les processus de ventes et de gestion des stocks, utiles au développement de mon foodtruck.
Ophélie Rouffiac : Passionnée de cuisine et de pâtisserie, j’ai étudié tout en faisant des stages dans de grands restaurants en tant que cuisinière. La passion de la pâtisserie m’a amenée à travailler chez Ladurée et Lenôtre. J’ai acquis une solide expérience dans la confection de mets divers et variés. Une grande maîtrise des techniques culinaires m’a été inculquée durant mon parcours scolaire et professionnel. Je suis titulaire d’un BAC pro cuisine.
Le food truck de Nicolas Myrtil

Le food truck le Beau Caillou/ Facebook@le-beau-caillou


Blakes : Comment vous est venue l’idée de faire un food truck ? Et pourquoi le bokit ?
Nicolas Myrtil : L’idée du foodtruck Le Beau Caillou est née du constat d’une réelle demande pour la restauration caribéenne et du peu d’alternatives actuelles qui ne répondent pas complètement aux attentes de la clientèle . En effet, il n’y a aucun food truck caribéen issu de la nouvelle génération street food. Dans cette idée, Le Beau Caillou propose donc le bokit, des desserts créoles ainsi que des plats aux saveurs tropicales.
Le bokit est très peu présent à Paris, nous voulons le promouvoir afin de le démocratiser au même titre que le burger qui est omniprésent dans les rue parisiennes. Nous pensons donc que le bokit a toute sa place au panthéon de la nouvelle génération street food.

Le Beau Caillou, un food truck estampillé « péyi »

Blakes : Que représente ce plat pour vous ? Des souvenirs d’enfance ?
Nicolas Myrtil : Les bokits, les desserts et les plats cuisinés ( accras , dombrés , colombo , féroce, légumes peyi poêler …) servis au food truck Le Beau Caillou sont préparés selon les recettes de Mamie Henricia qui me préparait étant enfant des montagnes de plaisirs culinaire .

Le bokit, star du food truc ke Beau Caillou

Le bokit, spécialité du Beau Caillou/Facebook@Le-beau-caillou


Blakes : Où se situe votre food truck ? Quels sont les prochains événements où on peut vous rencontrer?
Nicolas Myrtil : Pour nous géolocaliser une application Le Beau Caillou sera téléchargeable sur tous les smartphones courant Janvier 2016. Vous pouvez également consulter l’actualité et les divers emplacements du Caribbean Food-Truck sur notre page Facebook. Notre site internet permet aux entreprises et aux particuliers de nous contacter pour toutes demandes de privatisation
Blakes : Quelle est la recette que vous conseillez à ceux qui ne connaissent pas le bokit dans votre food truck ?
Nicolas Mirtyl : Notre recette phare est le Bokit l’ilet du gosier au poulet que l’on effiloche et que l’on cuisine avec une sauce créole (sauce chien) . Cette préparation garnit le pain pétri par un boulanger de renom, façonné au camion et cuit à la commande . Le bokit de l’îlet gosier est accompagné de carottes des sables , feuilles de chêne, guacamole créole ou piment fort à la demande …
Blakes : Quels conseils donneriez-vous à ceux qui voudraient tenter l’aventure du food truck ?
Nicolas Myrtil : L’aventure food Ttuck n’est pas une fantaisie , une mode ou un jeu. C’est un vrai et très difficile travail, pour les nouveaux qui souhaiteraient se lancer je leur recommande de s’accrocher, car les contraintes liées à l’itinérance sont éreintantes et pas forcément rentables .
Blakes : Quelles sont vos bonnes adresses antillaises à Paris ou dans les îles ?
Nicolas Myrtil : Je vous recommande vivement le restaurant les pieds dans l’eau nommer COM A La MAISON, situé au Diamant en Martinique.

Vidéo de présentation du Beau Caillou


Retrouvez Nicolas Myrtil à bord de son food truck et à la télé, dans l’émission Hell’s Kitchen France à partir du 14 janvier sur NT1.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This