Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Chris Brown gagne la bataille contre la mère de sa fille

Rédigé par

25.05.2016

Chris Brown est papa d’une petite fille née en mai 2014. Ce n’est qu’en mars 2015 que le public apprend que le chanteur a un enfant. Mais le premier surpris n’était autre que Chris Brown lui-même qui depuis a tout fait pour entretenir une relation avec la petite Royalty.

Chris Brown, un papa presque modèle

Chris Brown montre un tout nouveau visage depuis qu’il est père. Attentionné et ultra protecteur, il multiplie les selfies et les vidéos avec sa fille sur son compte Instagram. Si dans son coeur sa paternité ne fait aucun doute, l’artiste est vite entré en guerre avec Nia Guzman, la mère de sa fille Royalty, quand il a noté plusieurs irrégularités.
D’abord, c’est le nom d’un autre homme qui figure sur l’acte de naissance de la petite fille et ensuite, Nia à qui il verse une pension alimentaire de 2 500 $ alors que rien ne l’y oblige, a tenté de lui soutirer plus d’argent. Mieux, elle a remis en cause le droit de garde de Chris Brown argumentant que ce dernier était instable, dangereux, sous l’influence de drogue et mal entouré.
Alors que Chris Brown voyait sa fille et en avait la garde comme n’importe quel père, sa baby mama a voulu lui retirer ce privilège et c’est donc un juge qui a dû trancher.

La justice donne raison à Chris Brown

C’est un grand ouf de soulagement qu’a poussé Chris Brown en apprenant que le juge s’était rangé de son côté en ne lui retirant pas son droit de garde. La garde partagée instaurée avec Nia Guzman concernant leur enfant Royalty est donc maintenue sans aucune restriction. Nia Guzman réclamait qu’un superviseur soit présent quand Chris Brown voyait sa fille et qu’elle ne séjourne pas chez son père.
Le juge a estimé que les accusations de la mère n’étaient pas fondées et que la garde partagée comme précédemment établie tenait toujours. Chris Brown a donc sa fille 12 jours par mois, sans la présence d’un quelconque chaperon. Le montant de la pension est maintenu également, alors que la gourmande Nia réclamait parait-il la somme de 16 000 $ par mois. En voilà une qui ne perd pas le nord.
Suite au jugement, la mère de famille, laminée sur les réseaux, a déclaré : « Je n’ai jamais, JE REPETE HAMAIS voulu ou essayé de lui retirer notre enfant ! Et je NE LE FERAI JAMAIS. »
 
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This