Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Cesária Evora, la voix du Cap-Vert

Rédigé par

20.02.2017

L’initiation de Cesaria Evora

Cesária Evora est née en 1941 le 27 août à Mindelo, petite ville commerçante de l’île de Sao Vicente de l’archipel du Cap-Vert. Elle est issue d’une famille pauvre de 7 enfants dont le père était guitariste, violoniste, et jouait du cavaquinho, instrument traditionnel.
A 7 ans, à la mort brutale de son père, elle est placée dans un orphelinat jusqu’à l’âge de 13 ans et où elle chante dans la chorale.
A 16 ans Cesária apprend auprès de son premier grand amour, un marin guitariste portugais, les différents types de musiques traditionnelles cap-verdiennes et chante accompagnée de musiciens des mornas et coladeira dans les bars et les cafés . À 20 ans, un autre guitariste Gregorio Gonçalves lui permet de chanter sur une radio locale et de se faire remarquer dans le pays.
cesariaevora_50s

Les débuts

Dans les années 1970, Cesária est reconnue dans tout le Cap-Vert, encore colonie portugaise. En 1975, lors de l’indépendance du pays, le nouveau gouvernement fait fermer les bars et cafés, ce qui réduit considérablement les prestations de Cesária qui met un terme à sa carrière.
Après une pause de 10 ans, c’est en 1987, et à 46 ans, que sa carrière est reprise en main par José da Silva, originaire aussi de Mindelo, qui après l’avoir entendue dans une discothèque de Lisbonne, deviendra son producteur et son mentor.

cesaria-et-da-silva
Un succès fulgurant et international

Avec sa voix rauque et bouleversante Cesária séduit le public. C’est le succès en 1992 avec les tubes Sodade (qui parle du travail forcé dans les plantations de cacao cap-verdiennes par le pouvoir colonial portugais) et Angola sur l’album Miss Perfumado.
Surnommée la « Diva aux pieds nus » à cause de son habitude à se produire sans chaussures, Cesária Evora a popularisé la morna, chanson triste et mélancolique hérité de l’esclavage, auprès du grand public mondial. Elle chante majoritairement en créole cap-verdien et en français.
cesaria-evora-feet-409929
De 1992 à 1999, a 60 ans passés, Cesária mène une carrière internationale intense et vend plus de 6 millions de disques. Elle collabore avec de grands artistes comme Caetano Veloso, Marisa Monte, Emir Kusturica, Linda Ronstadt.
Elle décroche 2 Victoires de la musique: une en 1999 pour son second album Café Atlantico (le plus vendu de tous ses disques) et en 2004 pour Miss Perfumado.
La même année est reçoit aussi un Grammy Award aux États-Unis. Elle est décorée de la Légion d’honneur en France en 2009, est multiples disques d’or à travers le monde.

Son succès est mondial

Cesária se produit dans les salles plus plus prestigieuses du monde : en Europe, Asie, Afrique, Amérique latine, Europe du Nord, de l’est, Moyen-Orient, Etats-Unis, le Canada, Hong Kong… dont l’Olympia à Paris en 1993 et le Zénith en 2001.
917_929_photo_3218
Elle sort aussi en 2001 un nouvel album « Sao Vicente di longe », du nom de son île natale.
En 2003 Cesária participe au disque « Drop the debt », qui mobilise les artistes pour l’annulation de la dette des pays en développement. En juillet, elle est nommée ambassadrice du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies. En 2005, elle enregistre entre Mindelo, Paris et Rio de Janeiro un nouvel album, « Rogamar » qui sort en mars 2006.

Rattrapée par les problèmes de santé

Après avoir subi plusieurs interventions chirurgicales dont une opération à cœur ouvert en 2010, en 2011, elle annonce vouloir mettre fin à sa carrière à cause de problèmes de santé et annule les concerts à venir.

Cesária était cardiaque, diabétique et avait du cholestérol.

Son amour pour l’alcool, les cigares et la « bonne bouffe » lui ont été fatal bien qu’elle avait renoncé à l’alcool depuis 1994 et essayé d’arrêter de fumer un bon moment. A peine 3 mois après sa retraite Cesária Evora meurt à l’âge de 70 ans, le 17 décembre 2011 à São Vicente, des suites d’une insuffisance respiratoire.
148518092-2
Le Cap-Vert décréta 3 jours de deuil national et donna son nom en 2012 l’aéroport de Mindelo où est érigée une statue en son hommage.
statue-de-cesaria-evora-a-laeroport-de-s-o-pedro-700-120471
La maison qu’elle a fait construire à Mindelo (elle avait l’habitude d’y recevoir ses proches et même des touristes curieux autour d’un verre ou un catchupa, plat local) a été transformée en musée lui étant dédié.
131112_112447_maison-de-cesaria-evora
En comptant les premières années anonymes, Cesária Evoria aura eu une carrière aussi tardive qu’exceptionnelle de 54 années, de 1957 à 2011.

cesaria_evora

Hommages

En 2014, la ville de Paris donne son nom à une rue dans le 19e arrondissement et le département de la Seine-Saint-Denis à collège de Montreuil.
Elle reste l’ambassadrice de son petit archipel natal et de sa musique mondialement connue, et une femme au destin surprenant qui s’inscrit dans le patrimoine mondial de l’humanité et la culture noire.
 
9b21657ea3db22ffb74ba817dbe4bc5f

http://www.cesaria-evora.com/

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This