Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Bienvenue à Pétionville, le Bel Air haïtien

Rédigé par

5.01.2017

Pétionville n’a rien à envier aux quartiers huppés de la banlieue de Los Angeles. Cette ville haïtienne qui accueille artistes, touristes fortunés et riches hommes d’affaires brille par ses villas et hôtels de luxe en veux-tu en voilà. Zoom sur une ville qui ne dort jamais.

Brève histoire de Pétionville

Pétionville, que l’on orthographie aussi Pétion-ville, fût érigée en 1831 par le président Jean Pierre Boyer. Elle rend hommage à Alexandre Pétion Sabès (président de la République d’Haïti de 1807 à 1817), un des grands hommes de l’histoire d’Haïti.
Pétionville ne tarde pas à gagner en importance pour devenir au cours du XIXe siècle une ville prisée par les riches habitants de Port-au-Prince qui y établissent leur résidence secondaire.
Le climat clément de cette ville perchée sur la montagne surnommée « la coupe charbonnière », en banlieue de Port-au-Prince a vite fait la renommée de la ville qui devient un lieu idéal pour l’installation de la bourgeoisie et autres nantis.
De nos jours, Pétionville est une ville principalement touristique et résidentielle, où les très riches côtoient les très pauvres, installés dans les bidonvilles environnants. Reconnue comme l’une des plus riches si ce n’est pas plus riche ville d’Haïti, Pétionville fait le nid des hommes politiques, diplomates, hommes d’affaires et aussi de touristes étrangers. Néanmoins, en 2010, Pétionville est sévèrement touchée par le tremblement de terre.

Hôtels de luxe et nightlife à Pétionville

Pétionville abrite de somptueuses villas, manoirs (visibles sur les avenues Laboule et Morne Calvaire) et hôtels de luxe où il vaut mieux venir les poches pleines de dollars.
Parmi les hôtels haut de gamme, on peut citer les 4 étoiles Karibe Hôtel, La Lorraine ou le Best Western, mais le joyau de la ville en matière d’hôtellerie de luxe est l’hôtel NH El Rancho.
Cet hôtel est un pur bijou d’architecture avec sa pierre blanche immaculée, ses colonnes, ses fontaines lumineuses ou sa piscine à la délicate mosaïque. Cet hôtel rénové en 2013 est l’ancienne propriété d’Albert Silvera, un playboy changé en magnat de l’hôtellerie. Ce lieu mythique de Pétionville et d’Haïti a accueilli les plus grandes stars internationales comme Mick Jagger ou l’actrice Elizabeth Taylor.


Les restaurants de luxe, qui proposent une gastronomie française ou américaine ne sont pas en reste non plus. Et après un bon repas, vous pouvez aller vous dégourdir les jambes dans un des nombreux clubs, bars et cafés de la ville et ses environs.
Le Presse Café avec ses concerts de kompa le vendredi soir, le Bohémia qui accueille les jeunes et riches habitants de Pétionville ou pourquoi pas L’arène des coqs pour assister à un combat de volatiles dans un cadre confortable.

Patrimoine de Pétionville

Parmi les nombreux édifices militaires de la ville, ne passez pas à côté des Fort Jacques et Fort Alexandre, construits au lendemain de l’Indépendance d’Haïti. Jean-Jacques Dessalines, Empereur d’Haiti de 1804 à 1806, craignant le retour des Français, fit ériger ces forteresses sur les hauteurs de la ville. Elles se situent plus exactement au sommet des montagnes de la ville de Kenscoff, située à quelques encablures de Pétionville. C’est Alexandre Pétion qui supervisa leur construction.

Une photo publiée par Le Getaway (@legetaway) le


Les deux forts portent d’ailleurs les noms d’Alexandre Pétion et Jean-Jacques Dessalines. Il ne reste malheureusement que des ruines du Fort Alexandre tandis que le Fort Jacques a été restauré en 2013. Il offre une vue imprenable sur la baie de Port-au-Prince.
En célébration de la création du drapeau haïtien, un 18 mai, un pèlerinage a lieu vers les deux forts avec au menu, fête foraine et concerts sur le site des deux forts.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This